8 articles

La pixilation : lors d'un atelier, les élèves ont découvert ce qu'est cette technique d'animation. Boris raconte comment s'est déroulée l'intervention théorique.

Par AMELIE BEFVEPublié le 27 juin 2017 à 13:44

La pixilation

 

 

Le 18 mai, nous avons reçu des animateurs de l'association Cinéligue qui nous ont expliqué l'histoire du cinéma.

 

 

 

 

 

 

 

Le cinéma a été inventé en 1895 par les frères Lumière.

Mais avant cela, plusieurs inventions du domaine de l'image ont vu le jour.

 

Le thaumatrope :

Inventé en 1820 par John Ayrton Paris. « Thauma » signifie prodige et « trope » tourner. Lorsqu'on fait tourner rapidement le thaumatrope, les deux images se mélangent.

 

 

 

 

 

 

 

Le zootrope :

Inventé en 1834 par W.G Horner et Simon Stampfer. « Zoo » signifie animal et « trope » tourner. C'est le 1er dessin animé car on voit le dessin bouger lorsqu'il tourne. Il faut regarder dans la fente pour que certaines images nous soient cachées. Il fonctionne sur le même principe que le thaumatrope.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Folioscope/Flipbooks en anglais :

Inventé en 1868 par John Ayrton Paris. « Folio » signifie page et « scope » signifie observer. La succession d'images fait croire à notre cerveau qu'elles se succèdent.

 

Praxinoscope :

Inventé par Émile Reynaud en 1876. « Praxis » signifie action et « scope » observer. Il fonctionne grâce à des miroirs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avant, les films étaient contenus dans des pellicules. Il fallait 24 images pour faire une seconde de film. Donc pour faire 1h30 de film il fallait avoir 2,5 km de bande.

 

 

 

 

 

 

 

Maintenant la projection est numérique.

La pixilation : lors d'un atelier, les élèves ont découvert ce qu'est cette technique d'animation. Adèle raconte comment s'est déroulée l'intervention pratique.

Par AMELIE BEFVEPublié le 27 juin 2017 à 13:41

Atelier pixilation

 

Le 18 mai, des animateurs de l'association Cinéligue sont venus dans le collège pour nous apprendre comment fonctionne la pixilation. Nous avons réalisé plusieurs types de films sur ce thème.

Nous avons commencé par faire un petit film sur le thème du quai neuf trois quart dans Harry potter.

Explication :

Nous nous sommes mis enfile indienne à coté d'un mur.

Le photographe a pris des photos pendant que nous nous décalions à chaque fois qu'une personne se retirait.

Rendu :

Quand le photographe a fait défiler les photos rapidement, nous aurions dit que nous rentrions dans le mur comme la voix neuf trois quart.

Le 2eme film sur le thème Kameamea ;

Explication :

Une première personne se met devant l'objectif et fait le mouvement Kameamea.

Pendant que nous faisions les mouvements, le photographe a pris plusieurs photos, une fois le mouvement terminé, une autre personne se place devant l'objectif et répète les actions.

Rendu :

Quand le photographe a fait défiler les photos rapidement, nous avions l'impression de disparaître.

Le 3eme film est un film sur le thème de voler :

Explication :

Nous sommes passés devant l'objectif en sautant, le photographe a pris des photos pendant que nous faisions le mouvement.

Rendu :

Donner l'impression de voler.

 

une nouvelle pour les vacances...

Par AMELIE BEFVEPublié le 23 juin 2017 à 15:58

Thamera, élève de 4ème, a écrit une nouvelle fantastique ! Bonne lecture

 

Le Fameux Vendredi 13 , de Thamera Coelho, juin 2017

 

Pendant le cours de français, la professeur annonça le sujet de l'exposé à ses élèves, il consistait à interroger des personnes âgées et leur demander de raconter une histoire d'enfance qui les avait le plus marqués durant leur vie .

La professeur leur demanda alors de constituer des groupes de 5 à 10 personnes. Un premier groupe se forma, celui de Léna, Thamera, Julia, Filippina, Nawel, Samy, Lyes et Sullyvan. Ils avaient tous entre 14 et 15 ans.

Le mercredi 11, ils décidèrent d'aller dans la maison de retraite la plus glauque de la ville, “Les Hauts d'Amandi”, située au 63, Route d'Arras à Faches-Thumesnil, pour interviewer un homme qui s'appelait Olivier POISSEUX. Il résidait chambre 13.

Le groupe hésita avant d'entrer dans sa chambre, il faut dire que son nom de famille ne donnait pas confiance !

Le retraité leur raconta une histoire intitulée “Vendredi 13”, c'était une série de prédictions qui se passaient le vendredi maudit .

Par exemple, il leur raconta que deux personnes rétréciront, et qu'une autre personne pleura et suera du sang, que la peau de l'un d'entre eux grisera, trois d'entre eux perdront un de leur sens et enfin une personne aurait la peau remplie de coups et blessures .

Les adolescents ne crurent pas aux étranges événements prédits par Olivier, ils étaient même impatients de lui prouver qu'il avait tort. Ils changeraient bientôt d'avis .

Deux jours plus tard, le matin :

Léna remarqua qu'elle pleurait et suait du sang .

Julia quant à elle, vit que sa peau prenait une couleur grîsatre, elle décida, un peu effrayée, de ne rien dire au groupe de peur de l'angoisser .

Puis, Nawel et Filippina se rendirent compte qu'elles avaient rétréci d'au moins un mètre .

Thamera eut mal à des petites zones de son corps, en effet, il était remplis de coups et blessures .

Samy, Lyes et Sullyvan furent privés d'un de leur sens, l'ouïe, la vue et le toucher, ils s'en étaient rendus compte facilement :

Samy le découvrit quand il se réveilla par des secousses de sa mère, son réveil sonnait depuis 30 minutes .

Sullyvan le découvrit quand il se réveilla et ne vit que des ombres floues.

Lyes, lui, le découvrit quand il ne sentit plus le lit sur lesquel il dormait.

C'est alors qu'effrayés et désemparés, se posant des questions sur les paroles du senior, les huit élèves envoyèrent un SMS à chacun pour décrire leur situation, ils se rendirent tous compte que tout correspondait aux dires d'Olivier.

Le groupe d'amis décida d'aller le voir pour le demander des explications .

Ils étaient angoissés et se demandaient si le vieil homme leur avait jeté un sort .

La boule au ventre et le coeur serré, ils apprirent par une infirmière qu'Olivier était mort subitement. Affolès et effrayés, pourraient-ils mourir aussi ?

Une journée passa pendant laquelle les jeunes restèrent dans la maison de l'un d'entre eux pour éviter de se faire tuer .

Le samedi 14, Sullyvan cria dès qu'il vit le plafond blanc, ce qui réveilla tout le monde, les camarades pensèrent halluciner quand ils virent que tout était revenu à la normale.

 

Aujourd'hui encore, personne ne sait si cette journée était bien réelle, et cela pour une seule raison : plus aucun vendredi ne tomba le 13 …

 

 

Poème d'amour des 4B

Par AMELIE BEFVEPublié le 07 déc. 2016 à 12:08 ♦ Mis à jour le 09 déc. 2016 à 11:25

                                  L'Amour à la lueur du jour

 

Tu seras pour moi à jamais mon paradis,

Je suis content de t'avoir connu dans ma vie.

Tu es ma lueur, ma couleur, ma belle fleur.

 

Je ressens une très grande douleur et du malheur.

Hélas ! Le Diable t'a emportée et emmenée,

Tu sais n'avais pas besoin de t'en aller ;

 

Tom Outteryck, Ugo Van Gheluwe, Boris Fichet

4 Beauvoir

2016

 

 

                    L’injustice

 

C’était mon Coeur,ma raison de vivre.

Je me souviens encor de ton rire.

Mais Hélas,le temps t'a emporté.

 

Je vais laisser la mort m’emporter,

Je repense à ton joli sourire.

Puis mon Coeur est en train de revivre.

Poèmes créés par la 4C : un calligramme sur le thème de l'amour

Par AMELIE BEFVEPublié le 28 nov. 2016 à 16:12 ♦ Mis à jour le 28 nov. 2016 à 16:14

En pièce jointe vous trouverez le poèmede Nawel, Lili, Ornella et Quentin

Page 1 / 2 Page suivante > Dernière page >>

Haut de la page